Bonna Sabla illustre son savoir-faire sur la Ligne Grande Vitesse SEA

Les entreprises du groupe Consolis, Bonna Sabla et Sateba, choisissent le chantier « LGV SEA » pour illustrer l’étendue de leur savoir-faire en béton préfabriqué dans le cadre de grands projets d’infrastructure.

Les entreprises du groupe Consolis, Bonna Sabla et Sateba, choisissent le chantier « LGV SEA » pour illustrer l’étendue de leur savoir-faire en béton préfabriqué dans le cadre de grands projets d’infrastructure. Partenaires industriels de la Ligne Grande Vitesse – Sud Europe Atlantique – depuis 2012, Bonna Sabla est intervenue en génie hydraulique, en génie civil (standard et spécifique) et réseaux secs.

Sateba produit et fourni la partie ferroviaire – traverses pour voie courante ou pour aiguillages. Bonna Sabla et Sateba sont également partenaires des projets d’infrastructure dimensionnant comme LGV BPL (Bretagne Pays de Loire), LGV Est – Phase 2. Et, plus particulièrement pour Bonna Sabla, le contournement routier Nîmes – Montpellier, les gradins et les poutres du nouveau Stade de Lyon et la création d’un nouvel atelier de voussoirs à Bruz pour la deuxième ligne du métro de Rennes (investissement de 4 millions d’euros).

La ligne Grande Vitesse :

LGV SEA Chantier d’infrastructure de grande envergure reliant Tours à Bordeaux, il s’agit de créer 340 kilomètres de lignes nouvelles. L’investissement global est de 7,8 milliards d’euros. 3 régions, 6 départements et 120 communes sont concernés. Pour la bonne réalisation de ces travaux, SEA Préfabrication1 , groupement d’entreprises solidaires, a été mis en place.

  • Pour Bonna Sabla, l’ensemble de son savoir-faire industriel en infrastructure a été mobilisé sur ce chantier – génie hydraulique (tuyaux, assainissement, pièces d’ouvrages, dalot, têtes de pont), génie civil standard et spécifique (poutres pont, écrans acoustiques, corniches écrans, butons, ouvrages d’art, culées, U), et réseaux secs (caniveaux, pièces de chambres, escaliers de talus). En effet, 10 usines participent à cette réalisation d’envergure et plus de 5 millions d’euros ont été investis dans l’usine de Cinq-Mars-la-Pile, où un carrousel innovant permet de réaliser de très grandes pièces et notamment les écrans acoustiques.
  • Pour Sateba, leader des traverses en béton précontraint, la production des traverses du tronçon Tours – Poitiers lui a été confiée soit 395 000 pièces. Entièrement fabriquées pour la Ligne Grande Vitesse SEA, les traverses pour voie courante et aiguillages, sont homologuées par la Direction de l’Ingénierie de la SNCF et livrées dans des contraintes logistiques fortes car directement sur la trace du chantier.

 

Ligne grande vitesse-SEA

L’usine de Cinq-Mars-la-Pile – Génie Civil

Spécialisé dans le génie civil, le site situé en Indre-et-Loire bénéficie d’une belle capacité industrielle : 65 personnes, 3 centrales à béton, 3 ateliers de fabrication, une capacité de production de béton de 24 000 tonnes/an. Les éléments en béton préfabriqués à Cinq-Mars-la-Pile pour la Ligne Grande Vitesse sont butons, ouvrages d’art et hydrauliques et produits sur mesure.

Ainsi, l’ensemble des corniches écrans et des écrans acoustiques est fabriqué en Indre et Loire. Atelier unique en Europe, il a été conçu autour d’un carrousel permettant un coulage rapide et une fabrication automatisée. Bénéficiant d’une dotation importante en moules (21 moules écran et moules corniche), il permet de s’adapter aux variations des besoins. Alimenté par 2 centrales à béton, disposant d’un atelier d’armatures et de quatre lignes d’étuvage, il bénéficie d’une capacité de production de 1000 chariots par mois (1 chariot = 1 écran ou 2 corniches).

Cette capacité industrielle a permis de fournir près de 20 000 écrans en 20 mois avec une production continue du carrousel, de moduler la production pour fournir 60 références différentes d’écrans acoustiques et 6 de corniches, d’assurer la traçabilité des produits pour organiser le stockage sur le site.

Les corniches écrans des ponts rails

Imaginées par l’agence Lavigne & Chéron, elles créent une unité architecturale en harmonie avec le paysage. Les éléments en béton ocre blond représentent une vague et symbolisent l’Atlantique. 10 730 unités seront produites, soit un total de 25 km, destinées à 128 ponts ferroviaires dont 21 viaducs et 4 estacades.

La Ligne Grande Vitesse – Chiffres clés !

  • 340 km de lignes nouvelles dont 302 km de double voie à grande vitesse
  • 3 régions, 6 départements et 120 communes
  • 38 km de raccordement à la ligne existante (Tours-Bordeaux)
  • 500 ouvrages d’art dont 21 viaducs, 15 sauts-de-mouton, 7 tranchées couvertes, 128 ponts
  • 606 ouvrages hydrauliques
  • 37 km d’écrans acoustiques
  • 27 km de corniches béton sur OA
  • 4 200 ha d’emprises, 3500 ha de compensation
  • 800 000 m3 de béton et 100 000 tonnes d’armatures
  • 60M m3 de déblais et 36M m3 de remblais et merlons accolés – 3M de tonnes de ballast
  • 1,1M de traverses béton
  • 13 000 supports de caténaires
  • 1 200 km de rails
  • 6 000 personnes sur le terrain
  • € 7,8 milliards d’investissement